Rêves : Signification en médecine traditionelle chinoise

L’étude des rêves intéresse les penseurs ainsi que les médecins chinois depuis longtemps afin de tirer des conclusions autant philosophiques que médicales. Les anciens médecins chinois associaient certains types de rêves à des perturbations organiques associées à des dysfonctionnements physiologiques. Par exemple, les rêves trop nombreux sont particulièrement liées des perturbations de l’Âme Éthérée car sa nature est « d’errer « .

Les textes anciens expliquent aussi que pendant le sommeil, l’âme éthérée (HUN), flotte en dehors du corps et erre durant la nuit .

Chaque organe est associé à une entité psychique et il y en a 5 en tout.

Bien que chaque entité psychique soie impliquée dans la qualité des rêves, c’est surtout le « HUN », entité psychique appartenant au Foie qui est le plus sollicité durant le sommeil car il a une influence sur les rêves. Le HUN est l’âme du foie.

Ceci est expliqué de la façon suivante: le HUN réside dans les yeux pendant le jour, ce qui est logique étant donné que l’oeil est l’organe sensoriel associé au foie . La nuit, il va se loger dans le foie pour permettre de rêver et donc d’apporter une vision certes, mais durant le sommeil . Le SHEN , conscience organisatrice et spirituelle reliée au coeur, apporte par contre un sens cohérent et significatif aux rêves. Sans le SHEN, les rêves deviennent agités, absurdes , incohérents et illogiques.

Si l’Âme Éthérée (HUN) est bien ancrée dans le Foie (le Sang du Foie ou le Yin du Foie), le sommeil est normal et profond, les rêves ne sont pas trop nombreux.

Si le Sang du Foie ou le Yin du Foie souffre de vide, l’Âme Éthérée est dépourvue de résidence et d’ancrage et va donc errer la nuit, provoquant un sommeil agité avec de nombreux rêves fatigants.

Pour résumer: Les rêves sont les manifestations des allez-retours du HUN. Leur qualité sont  essentiellement  liées à l’équilibre Yin et Yang, à l’abondance du QI et du sang, à la stabilité des cinq entités psychiques, en particulier le HUN.

RÊVER QU'ON VOLE DANS LES AIRS = plusieurs causes
 
 Les personnes qui souffrent d'un vide important du YIN du foie peuvent avoir l'impression de flotter quelques instants avant de s'endormir. Ce phénomène est dû à ce que l'on appelle le "flottement" de l'âme éthérée non ancrée dans le YIN. De plus, un vide important du sang du foie peut entrainer un vent qui va agiter davantage le HUN.

SOMNANBULISME

En cas de somnambulisme, l'esprit est inactif mais l'âme éthérée est active: Le  HUN erre la nuit et provoque le somnambulisme.

Voici d’autres significations des rêves. Cependant ceci est à titre indicatif:

  • Rêver qu’on tombe : plénitude du Réchauffeur Inférieur.
  • Rêver d’inondation et de peurs : plénitude de Yin.
  • Rêver de feu : plénitude de Yang.
  • Rêver de tuerie et de destruction : plénitude de Yin et de Yang.
  • Rêver qu’on distribue des choses : état de Plénitude.
  • Rêver qu’on reçoit des choses : état de Vide.
  • Rêver qu’on est en colère : plénitude du Foie.
  • Rêver qu’on pleure, qu’on sanglote : plénitude du Poumon.
  • Rêver de foules : ascarides dans les intestins.
  • Rêver d’attaques et de destruction : ténia dans les intestins.
  • Rêver de feux : vide du Cœur.
  • Rêver d’éruptions volcaniques (si le rêve a lieu en été) :vide du Cœur.
  • Rêver qu’on rit : plénitude du Cœur.
  • Rêver de montagnes, de feu et de fumée : vide du Cœur.
  • Rêver de champignons très parfumés : vide du Foie.
  • Rêver qu’on est couché sous un arbre sans pouvoir se lever (si le rêve a lieu au printemps) : vide du Foie.
  • Rêver de forêts en montagne : vide du Foie.
  • Rêver d’objets blancs ou de meurtres sanglants : vide du Poumon.
  • Rêver de batailles et de guerre (si le rêve a lieu en automne) : vide du Poumon.
  • Rêver de soucis, de peurs, de pleurs, de vols dans le sairs : plénitude du Poumon.
  • Rêver qu’on vole dans les airs et qu’on voit des objets étranges en or ou en fer : vide du Poumon.
  • Rêver qu’on a faim : vide de la Rate.
  • Rêver qu’on construit une maison (si le rêve a lieu à lan de l’été) : vide de la Rate.
  • Rêver qu’on chante et qu’on se sent très lourd :plénitude de la Rate.
  • Rêver d’abîmes dans les montagnes et de marécages :vide de la Rate.
  • Rêver qu’on nage après un naufrage : vide du Rein.
  • Rêver qu’on plonge dans l’eau et qu’on est effrayé (si le rêve a lieu en hiver) : vide du Rein.

« Quand le corps d’une personne reçoit quelque chose, c’est réel ; quand l’Esprit reçoit quelque chose, cela produit des rêves. Quand l’Esprit est l’esclave des objets [c’est-à-dire qu’il recherche les choses matérielles] l’Âme Éthérée et l’Âme Corporelle s’agitent, elles divaguent et se rassemblent au niveau des yeux, elles produisent les rêves. L’avidité [c’est-à- dire des désirs excessifs] le jour amène à rêver la nuit. »

« Les rêves constituent le vagabondage de l’Âme Éthérée dans les neuf Ciels et les neuf Terres. Lorsqu’on se réveille, on se sent maussade et confus [parce qu’on] est limité par l’Âme Corporelle ».
Traité du secret de la fleur d’or (Jinhua zongzhi).
 

 

Sources:

La psyché en médecine chinoise – G. Maciocia
http://www.meridiens.org/bibliotheque/PDF-2007-2/ROMANO-144169.pdf
http://www.gera.fr/Downloads/Formation_Medicale/Insomnies-et-acupuncture/ma-48685.pdf

 

Article écrit par :

Gabriela Melo Acupunctrice et infirmière clinicienne