ACUPUNCTURE et AUTISME

Le trouble du spectre de l’autisme (TSA) est un trouble complexe  qui affecte le développement des personnes dès l’enfance. Comme le TSA influe sur le développement et le fonctionnement du cerveau, il occasionne un impact sur l’ensemble des habiletés et des capacités de ces personnes au quotidien.

Plus précisément, les manifestations sont regroupées sous deux grands axes :

– La communication et l’interaction sociale

– Comportements, activités ou intérêts restreints d’autre part.

L’intensité des manifestations et l’impact de celles-ci sur le fonctionnement de ces personnes peuvent varier considérablement d’une personne à l’autre. Par ailleurs, la sévérité des manifestations sur le quotidien de ces personnes est appelée à évoluer au cours de leur vie.

VISION DE L’AUTISME EN MÉDECINE TRADITIONELLE CHINOISE

Incarnation inadéquate de l’âme corporelle

-D’après May Loo, l’autisme est liée à une incarnation inadéquate  de l’âme l’âme éthérique (HUN) avec l’âme corporelle (PO). En MTC, les âmes corporelle et éthérique entrent dans le corps à la naissance pour s’incarner.

– L’âme corporelle délimite les frontières  et l’enveloppe du corps. Il est relié à l’énergie du poumon et est en lieu avec la peau et le sensoriel . Le PO permet aussi les sensations proprioceptives et la conscience de l’enveloppe du corps. Cette sensibilité nous renseignent sur notre statique, notre équilibre, notre déplacement dans l’espace, nos sensations intérieures. Le PO est étroitement lié au toucher puisqu’il se manifeste surtout sur le système cutané. Il est aussi en lien avec le repérage dans l’espace.

On peux alors établir un lien avec les troubles autistiques liés:

– Psychomotricité : Les enfants autistes ressentent souvent le besoin de bouger et de gérer à tout moment le lien entre l’information venant de l’extérieur et l’état interne de son organisme. Ils bougent pour retrouver un état d’équilibre car le repérage dans l’espace est difficile.

– Troubles moteurs: Il leur arrive souvent de marcher sur la pointe des pieds.

– Troubles sensoriels liés au toucher: Le toucher chez les TSA est assez complexe. souvent il sont se sentir gênés par de nouvelles textures alimentaires ou ne supporteront pas les étiquettes de leurs vêtements.

 

 

 

SÉMIOLOGIE:

Problème principal et présent dans toutes formes :

Les mucosités obstruent les orifices du coeur

Les mucosités empêchent le SHEN de se manifester vers l’extérieur et à comprendre de façon appropriée l’environnement. Le SHEN reste alors emprisonné à l’intérieur du corps. Ceci explique certains comportements tels que:

– Difficulté à interagir avec les autres

– Retard de langage : l’utilité principale du langage consiste à entrer en relation avec autrui. L’aphasie est un symptôme caractéristique de présence de glaires dans les orifices du coeur en on le trouve également chez les personnes ayant subit un AVC.

-Difficulté à s’adapter à un nouvel endroit: l’espace exterieur demande un gros effort a explorer.

-Difficulté à comprendre les sentiments et expressions des autres personnes.

Ceci explique l’importance d’une alimentation saine pauvre en aliments humidifiants comme le sucre, les produits laitiers, …..

En fonction de chaque cas on trouve également:

Vide de JING des reins : surtout dans les cas avec déficience intellectuelle. On constatera un retard a la propreté, retard au niveau du développement (l’enfant marchera  plus tard), altération de la structure osseuse au niveau du visage.

PRISE EN CHARGE GLOBALE DE L’AUTISME:

La médecine chinoise apporte des résultats intéressants dans le traitement de l’autisme a fin de:

– Calmer l’anxiété et des crises anxieuses

– Favoriser le sommeil

– Enraciner l’esprit

– Favoriser le langage conjointement avec des séances d’orthophonie.

– Favoriser la motricité conjointement avec des séances d’ergothérapie et physiothérapie.

Cependant il est indispensable que l’enfant aie une prise en charge cognitivo-comportementale le plus tôt possible avec des professionnels spécialisés en éducation ainsi que des séances d’orthophonie er ergothérapie au besoin. La médecine chinoise favorise aussi la vitesse des résultats attendus par les autres professionnels de la santé.

 

 

Il y a autant de formes d’autisme que d’autistes ce qui complique l’approche de chaque cas. Une personne autiste ne pourra pas rentrer dans une « case », loin de là. Il est donc impératif d’analyser chaque  cas de façon personnalisée pour une prise en charge thérapeutique optimale. Par exemple, certains sont hypersensibles (à la lumière, au toucher, au sons) alors que d’autres vont chercher à se auto-stimuler en sautant, bougeant les mains (flapping), en regardant avec fascination des lumières, en voulant se faire chatouiller. A savoir qu’une même personne peux aussi avoir à la fois une hypo/hypersensibilité .

L’approche thérapeutique doit être extrêmement délicate auprès des jeunes enfants et il est préférable d’utiliser une autre approche que l’aiguille d’acupuncture car étant trop invasive en pédiatrie autistique.

L’approche SHO NI SHIN (approche japonaise) devient alors un moyen très interessant pour de tels cas car la stimulation des méridiens et des points se fait grâce a des instruments qui ne traversent pas la peau. Technique totalement indolore, elle consiste a effectuer une stimulation cutanée afin de créer une réaction neuro-sensitive a travers les récepteurs de la peau pour régulariser le système nerveux sympathique hyperactif. Les points d’acupuncture seront évidemment privilégiés.

Pendant le traitement, il est indispensable d’être attentif aux réactions de l’enfant qui va se faire traiter. Il est fort probable que certaines zones du corps soient mal tolérées au toucher. Traiter la personne dans le respect et en fonction de sa tolérance.

Quand on touche un autiste pour la première fois, ou quand celui-ci est dans nouveau contexte, on doit d’abord faire un toucher statique: sans bouger, on dépose la main. Ainsi on aide l’autiste à accélérer le traitement de ce toucher. Quelques secondes ou minutes plus tard, on pourra graduellement introduire le toucher non statique.

POINTS D’ACUPUNCTURE PERTINENTS EN FONCTION DU DIAGNOSTIC:

Les points proposés ci-dessous sont des pistes à adapter en fonction de chaque type de personne. N’oublions pas que la compréhension de l’autisme est très complexe et qu’il est nécessaire d’évaluer chaque autiste au cas par cas.

– 20 Du Mai : Ce point est situé au vertex de la tête et il semblerai qu’il soit sensible chez les autistes. Il est intéressant de constater que beaucoup d’autistes se frappent au dessus de la tête lorsqu’ils se sentent déstabilisés face à une situation. C’est un moyen pour eux de se calmer, se stabiliser et de s’auto-réguler.  Justement, une des façons d’agir sur ce point d’acupuncture, consiste à effectuer des tapotements rapides avec plusieurs doigts pour disperser ce point.

Voir plus de détails sur ce point https://acupuncture-familiale.com/20-du-mai-notre-7eme-chakra/

CONCLUSION

L’autisme ne se guérit pas tout simplement parce-que ce n’est pas une maladie ni un handicap*. C’est une condition, une autre façon d’être, de réfléchir et de percevoir le monde extérieur. Les cas d’autisme ne cessent d’augmenter et il sera indispensable que le monde neurotypique puissent  s’adapter au monde  autistiques tout comme les autistes feront un effort pour se conformer aux rêgles sociales établies dans un monde de neurotypiques.

Outre la présence de co-morbidités et de problématiques autour de cette condition, il faut considérer la présence de qualités extraordinaires présentes chez ces enfants et adultes au niveau du raisonnement et de certaines habiletés. Certains auteurs parlent même du cerveau du futur.

Je dit toujours aux mamans qui viennent consulter pour leurs petits de ne pas oublier qu’ils ont un être précieux avant tout avec des qualités à explorer et à découvrir. Les défis sont rudes certes, mais viser toujours la lumière au bout du tunnel.

* Dans certains pays, l’autisme est encore vu comme une maladie ou un handicap.

RÉFÉRENCES:

Autisme j’accuse! – Hugo Horiot -L’iconoclaste

Pédiatric Acupuncture – May Loo – Churchill Livingstone

Autism and Acupuncture Notes – David Allen & Julian Scott

Acupuncture pédiatrique et Sho-ni-shin: Les troubles du comportement – Soma Glick – Séminaire formation continue par l’ordre des acupuncteurs du Québec

Troubles psychiques en médecine chinoise – Philippe Sionneau – Guy Trédaniel

NAJOM – benefits of Daishi-style Pediatric Acupuncture by Tatesaka Satoshi

NAJOM – Interacting with children in the clinic – Shuto Junko

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6003091/

https://www.autismemonteregie.org/troubles-envahissants-du-developpement/definitions

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *